En grandissant à une époque où les radios continuaient de programmer avec amour les morceaux du passé, Kyle Park a été bercé par les titres de Roger Miller, Merle Haggard, George Jones et consorts. C’est son père qui l’a initié à la country classique ; les paroles des légendes du Grand Ole Opry racontant avec lyrisme des histoires ont fait de lui l’artiste qu’il est aujourd’hui.

 Après le décès de son papa en 1998, Kyle a trouvé du réconfort dans la musique country.  A 14 ans ils se met à la guitare et trace sa route, avec un premier cachet un an plus tard. À cette époque il était loin d’imaginer qu’il était en train de se construire une carrière d’auteur-interprète.

 

“Tout ce qui m’intéressait c’était de jouer de la musique country. À l’époque il n’y a que cela qui comptait. J’ai fait mon premier disque tout simplement parce que je voulais enregistrer les chansons que j’avais écrites. Je n’ai jamais imaginé que cela pourrait m’amener là où je suis, dans un indescriptible voyage musical.”

 

À l’âge de 20 ans quand il sort son premier album (‘Big Time’) en 2005, Kyle joue pendant des heures et sa propre musique représente déjà 50% de son répertoire. Que de chemin parcouru depuis l’époque où ce gamin, de Leander (au nord d’Austin) jouait dans le jardin de ses parents jusqu’à devenir l’un des artistes les plus cotés de la scène texane.

En treize années de carrière professionnelle, Kyle et son groupe se sont produits dans plus de cinq pays, de l’Alaska à l’Allemagne et la France, et dans plus d’une douzaine d’états américains.

Il a eu cinq titres classés n°1 au Texas Regional Radio Report (TRRR) et onze simples classés dans le Top 10 de la Texas Music Chart. Son EP 'Fall' (qui fait maintenant partie de l’album “Make or Break Me) a pointé à la première place du Billboard. Il a régulièrement été programmé sur CMT, TCN (The Country Network), Taste of Country, Country Weekly, All Music, Guitar World etc.  Il a souvent ouvert pour des légendes de la Country comme George Strait, Clint Black, Mark Chestnutt, Gary Allan entre autres.

Alors jusqu’où peut-il aller?

Le dernier projet de Kyle, son sixième album 'Don’t Forget Where You Come From' va exactement là où l’on s’attendait qu’il aille.

Inspiré par le style de musique qu’il a écouté dans sa jeunesse, son nouvel album est un retour à ses sources, un son néo-traditionaliste à base de honky tonk, fiddle, de pedal steel et de riffs de guitare qui ponctuent des paroles pleines de sincérité et d’honnêteté.

'Don’t Forget Where You Come From' est une réaffirmation de ce qu’est Kyle Park, avec comme point d’orgue ce qui fait l’originalité des chansons de la musique country, c’est à dire, des chansons qui racontent quelque chose.

“Je crois que ce disque contient plus de sens et de bien meilleures histoires que tous ceux que j’ai pu enregistrer avant. C’est un album d’histoires, ce qui est je crois au cœur de la musique country : du texte d’abord.”

Enregistré à Austin dans les studios Ray Benson’s Bismeaux, 'Don’t Forget Where You Come From' a été produit par Kyle Park avec 9 titres originaux écrits ou co-écrits par Kyle lui-même et une reprise.

Kyle a travaillé dur pour devenir à la fois auteur et producteur, se rendant régulièrement à Nashville à des séances d’écriture et de production pour d’autres artistes comme pour lui-même.

Même si ce nouvel album est un retour à la tradition, Kyle continue d’aller de l’avant.

 

“Je suis un “être de vie”. J’ai eu la chance de trouver ma passion tôt dans l’existence.”

 

Avec six albums à son actif, on peut être sûr que Kyle n’est pas au bout de son chemin.

Traduction : Georges Carrier

AEP le Sentier

12, rue Léo Lagrange

27180 Saint Sébastien de Morsent

Tél. : 02 32 38 25 65

 aeplesentier@orange.fr